PERRON Félix

SITUATION FAMILIALE
Né le : 21-11-1884 à Sougy
Domicilié à : Sougy, puis Chevilly
Situation familiale : Marié le 29 juin 1912 à MARTIN Augustine Henriette, père de Suzanne PERRON (o 30 août 1913 à Chevilly)       (*)
Profession : charretier
Parents : PERRON Charles Albert et FERRON Aimée Désirée Arsène (domiciliés à Sougy)

PARCOURS MILITAIRE
Classe 1905 ; envoyé dans la disponibilité en 1907 ; rappelé à l’activité le 2 août 1914 au 331ème Régiment d’Infanterie.
Blessé le 20 décembre 1914 – pieds gelés -évacué le dit jour, rentré au dépôt en février 1915. Passé au 405 ème Régiment d’Infanterie en mars 1916.
Blessé le 20 juin 1916 à Verdun – secteur des Carrières – contusions à la jambe. Passé au 407 ème Régiment d’Infanterie en juillet 1916.
Décédé le 19 novembre 1919 à Orléans, rue Porte-Madeleine.

 

 

Registre matricule :

perron_fc3a9lix_matricule

Décédé à l’hôpital d’Orléans en 1919, Félix PERRON n’a pas été déclaré « Mort pour la France »; il ne figure donc pas dans la base Mémoire des Hommes, ni dans le Livre d’or de Chevilly
Il figure toutefois sur le Monument aux Morts, étant décédé des suites de ses blessures de guerre.

 

Généalogie ascendante (5 générations) :

perron-felix-arbre-5-generations

 

Lieu du décès – carte d’état-major :

perron-f-orleans

 

(*) Félix PERRON était déjà marié et père de famille en 1914 quand il est parti au front, et il aura deux autres enfants par la suite : Raymonde, en février 1917, et René, en janvier 1920.

Il est en effet revenu chez lui en 1918, mais il est décédé en 1919 à l’hôpital d’Orléans, des suites de ses blessures de guerre (il avait été gazé). Ses 3 enfants seront reconnus orphelins de guerre et adoptés par la Nation en 1922, mais pour autant il ne sera pas reconnu Mort pour la France, et son épouse Augustine ne bénéficiera pas de pension de veuve de guerre. Fin 1919 quand elle perd son mari, elle a deux enfants de 6 et 2 ans, et elle en attend un troisième.

en 1916 avec sa femme Augustine et sa fille, Suzanne, 3 ans
en 1914 avec son frère, Léon PERRON, et son cousin (?) Victor CHERRIER
Publicités

Laisser un commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s