Une guerre ‘mondiale’

Liste des poilus de Chevilly incorporés dans des Régiments d’Infanterie Coloniale et Régiment d’Artillerie de Marine

Si l’essentiel des combats s’est déroulé en France, la Première Guerre Mondiale a également vu certaines opérations se dérouler en Afrique (AOF, Afrique du Nord) ou en Orient (Grèce, Turquie).
Si la majorité des poilus de Chevilly a été incorporée dans des régiments proches du Loiret (131ème RI à Orléans, 113ème RI à Blois, …), certains d’entre eux sont aussi partis se battre bien loin de nos contrées. Deux d’entre eux y laisseront leurs vies et feront partie de nos 69 Morts pour la France : Auguste BOIS et Gaston PERDOUX
Voici la liste de ces marins, zouaves ou tirailleurs sénégalais:

 

  • Alexandre LORPHELIN (né en 1872, domicilié à Chevilly) participe à la campagne du Tonkin de 1894 à 1896 (fin de l’expédition) – 6ème Régiment d’Infanterie de Marine à Brest puis 21ème Régiment d’Infanterie Coloniale ; sera affecté en 1914 au service des GVC (Garde des Voies de Communication).

 

  • Paul MARTIN (né en 1874 à Chevilly) : engagé volontaire pour 3 ans en 1895 au 2ème Régiment d’Artillerie de Marine à Cherbourg comme canonnier conducteur; sera blessé en 1898.

 

  • Henri DRUT (né en 1875 à Chevilly) : au sein du 5ème Bataillon d’Infanterie Légère d’Afrique (*), participe aux campagnes françaises en Afrique du Nord en 1898-1899 (Algérie et Tunisie) ; passera au 1er groupe d’Aérostation en 1914.

 

  • Maurice CRIBIER (né en 1879 à Chevilly) : engagé volontaire pour 3 ans en 1899 au 4ème Régiment d’Artillerie de Marine à Toulon ; parti en renfort à l’Armée d’Orient en 1917 ; sera hospitalisé à Salonique (Grèce) pour ‘courbature fébrile’; rentrera en France en 1919.

 

  • Adolphe KOUATER (né en 1880 à Chevilly) : engagé volontaire pour 5 ans en 1900 au 3ème Régiment d’Infanterie de Marine ; passé au Bataillon d’Infanterie Coloniale en 1902 ; en campagne à la Martinique jusqu’en 1905.

 

  • Pierre DARBLAY (né en 1881 à Chevilly) : 4ème Régiment de Zouaves ; campagne en Tunisie en 1903 ; puis 21ème Régiment d’Infanterie Coloniale pendant la Guerre.

 

  • Louis CHATELIN (né en 1882 à Chevilly) : engagé volontaire pour 3 ans en 1903 au 8ème Régiment d’Infanterie Coloniale ; campagne en Cochinchine de 1903 à 1905.

 

  • Charles PROUST (né en 1882 à Chevilly) : engagé volontaire en 1917 au sein du 5ème Bataillon d’Infanterie Légère d’Afrique (*)

 

  • Emile CREPIN (né en 1885 à Chevilly) : 15ème Escadron du Train en 1917 ; en campagne à l’Armée d’Orient de 1917 à 1919.

 

  • Désiré FOIRIEN (né en 1885 à Chevilly) : 21ème Régiment d’Infanterie Coloniale

 

  • Hector LEFIEVRE (né en 1885, parents domiciliés à Creuzy) : 2ème Régiment d’Artillerie Coloniale

 

  • Désiré SAMSON (né en 1887 à Chevilly) : 17ème Escadron du Train à Alger, Campagne d’Algérie de 1908 à 1909, Maroc (en guerre) de 1909 à 1910

 

  • Edouard GALLICIER (né en 1888 à Chevilly) : engagé volontaire pour 5 ans en 1908 au 8ème Régiment de Dragons ; passé au 1er Régiment de Tirailleurs Sénégalais en 1913 puis au 1er Régiment d’Artillerie Coloniale en 1917 ; embarqué à Tarente (Italie) en 1918 à destination de l’Armée d’Orient ; rapatrié en 1919.

Campagnes successives : Maroc en 1911 (en guerre – « coup d’Agadir ») – Sénégal en 1913 – Mauritanie de 1913 à 1916 – Sénégal de 1916 à 1917 – en Orient de 1918 à 1919 – Levant de 1923 à 1924.
A reçu la médaille coloniale avec agrafe « Afrique Occidentale Française » – Médaille commémorative d’Orient avec inscription « Orient » – Médaille Serbe – Médaille commémorative du Maroc

 

  • Louis LESCOT (né en 1888 à Chevilly) : 3ème Régiment de Zouaves puis 4ème Régiment de tirailleurs indigènes ; embarqué pour la Tunisie en 1915 ; hospitalisé à Gafsa puis rejoint sa compagnie à Bizerte

 

  • Marcel FAUTEREL (né en 1889 à Chevilly) : 2ème Régiment de Zouaves en janvier 1918 ; parti à l’Armée d’Orient en février 1918 ; passé au 34ème Régiment d’Infanterie Coloniale en avril 1918.

 

  • Camille SAMSON (né en 1889 à Chevilly) : 4ème Régiment de Chasseurs d’Afrique

 

  • Auguste BOIS (né en 1889 à Chevilly) : incorporé au 56ème Régiment d’Infanterie Coloniale en aôut 1915. Ce régiment est engagé dans la fameuse expédition des Dardanelles, sur le front oriental. Ces combats opposèrent les forces franco-britanniques et l’empire ottoman sur la péninsule de Gallipoli, dans l’actuelle Turquie. Ils se sont terminés par un échec des forces alliées, qui se sont repliées en septembre 1915. C’est le 30 septembre 1915 qu’Auguste BOIS est blessé, et rapatrié les jours suivants à l’hôpital maritime Sainte-Anne de Toulon où il décédera un mois après des suites de ses blessures.

 

  • Gaston PERDOUX (né en 1889, domicilié à Chevilly) : en juin 1913, il s’engage pour 3 ans au sein du 4ème Régiment d’Infanterie Coloniale ; il est alors en Cochinchine jusqu’au début de la guerre. Il passe soldat de 1ère classe, puis caporal, au 11ème Régiment d’Infanterie Coloniale stationné au Tonkin. Là, il est condamné par le Conseil de Guerre à 1 an de prison pour « Vol militaire ». Il est donc cassé de son grade de caporal et dirigé en septembre 1915 au pénitencier de Douéra (Algérie). Il est incorporé au 4ème Bataillon d’Infanterie Légère d’Afrique en avril 1916. Son bataillon est envoyé sur la bataille de la Somme où il décède le 14 septembre 1916.

 

  • Charles SOUDAIN (né en 1890 à Chevilly) : 4eme Régiment de Zouaves de marche du Maroc (Opérations militaires au Maroc occidental, en guerre, de 1912 à 1913) ; 1er Bataillon de Réserve de Rabat ; 1er Bataillon de Marche du Maroc ; 7ème Régiment de Tirailleurs Marocains ; 7ème Régiment de Tirailleurs Marocains ; 13ème Régiment de Tirailleurs Algériens ; 3ème Régiment de Tirailleurs Sénégalais.

 

  • Henri BOURGEOIS (née en 1892 à Chevilly) : engagé volontaire pour 5 ans en 1912 au 4ème Régiment d’Infanterie Coloniale ; embarqué en 1914 pour la Cochinchine ; passé au 1er Régiment de tirailleurs Annamites en 1916 ; embarqué en 1918 à Saïgon à destination de la France ; servira ensuite à Madagascar (1er Régiment de Tirailleurs malgaches)

 

  • Clovis MESNY (né à Chevilly en 1893) : campagne en Tunisie 1913-1914 ; campagne d’Orient au 1er Régiment de Zouaves en 1915 ; parti au 3ème RMZT en 1916 ; blessé à Douaumont en février 1916 ; déclaré déserteur en 1917, ramené par la gendarmerie et écroué à la prison militaire.

 

  • Raymond BLOT (né à Chevilly en 1894) : 42ème Régiment d’Infanterie Coloniale ; armée d’Orient de 1917 à 1918 ; blessé en 1917 au nord de Monastir (Tunisie) ; rapatrié d’Orient et débarqué à Marseille en 1918 ; évacué pour blessure à l’hôpital de Péage-de-Roussillon (Isère)

 

  • Alexandre BOISSAY (né à Chevilly en 1896) : parti à l’Armée d’Orient en février 1918 ; 37ème Régiment d’Infanterie Coloniale; sera après la guerre désigné réserviste pour le renforcement des «usines de guerre à démarrage rapide» au titre des Usines Renault, 8 avenue Emile Zola à Billancourt (Seine)

 

 

 

(*) les Bataillons d’Infanterie Légère d’Afrique (BILA), surnommés les Bat’Af’, étaient composés de militaires condamnés à des peines correctionnelles par la justice militaire ; notre Henri Drut avait été condamné pour vagabondage et mendicité, puis pour vol.
Charles Proust, lui, avait été condamné en 1909 par la Cour d’Assises du Loiret à 9 ans de réclusion pour meurtre

Publicités